• Bonsoir les amis.
    Hélas j'ai beau chercher avec les quelques documents que je possède je n'ai pas retrouvé des noms de villas  que j'ai prises en photo ou lorsque j'ai des noms je ne trouve pas de renseignements...des oubliées de l'histoire peut-être. Mais il m'en reste 2 où les guides en parlent:

    Roche Ronde

     

    Roche Ronde

     

    Roche Ronde

    Roche Ronde l'une des 1ères constructions du lotissement impérial. Elle date de 1884 . Le propriétaire en était  Paul Bernain , une belle dot, une usine à papier cédée par sa famille avec maison, parc, etc, il a donc pu s'offrir ce château néo-gothique  . Pourtant quelques années plus tard suite à l'accident mortel de sa femme et son fils il le vendra. Les propriétaires se succèdent et puis un jour Roche Ronde abandonnée  faillit être détruite. Heureusement il n'en fut rien et aujourd'hui on peut encore l'admirer. J'oublie de préciser que le château  a été transformé en appartements. 

     

    Etchepherdia

     

    Etchepherdia (villa verte). Celle ci est presque en face  du phare et est voisine avec la villa Paz. Le beau frère de Paul Bernain  en était propriétaire  mais lui aussi vendra la maison peu après le drame familial. Ici c'est le style régionaliste qui s'affirme.

    Et maintenant quelques villas dont je  n'arrive pas à avoir des renseignements mais que j'ai croisées lors de mes promenades à Biarritz.

    Belles demeures de Biarritz (fin)

     

    Belles demeures de Biarritz (fin)

     

    Belles demeures de Biarritz (fin)

     

    Belles demeures de Biarritz (fin)

     

    Finish cette petite série sur ces belles demeures. J'ai vu un peu tard que j'avais la villa Belza dont il y avait de quoi raconter mais j'aurai surement d'autres occasions de la glisser ici avec d'autres photos de Biarritz. Je vous laisse maintenant et vous souhaite une bonne nuit. Bises et merci de vos visites.


    votre commentaire
  • Bonsoir les amis.
    Alors je continue à vous montrer ces anciens palais qui pour la plupart sont morcelés en appartements ou en hôtels . Finish
     cette haute noblesse et têtes couronnées qui se retrouvaient à Biarritz et même ces riches bourgeois qui rivalisaient dans la construction d'une résidence secondaire toujours plus originale, toujours plus somptueuse. Aujourd'hui nos milliardaires à Biarritz portent baskets et jeans et se fondent avec les touristes .

    Le Mirabel

     

    Le Mirabel

     

    Le Mirabel

    Alors celle ci est la plus petite construction sur  cette avenue de l'Impératrice. En plus bien en retrait. Heureusement une ruelle m'a permis de m'approcher. C'est un riche bijoutier portugais qui l'a fait construire au début des années 1900 . Mais si je vous dis  qu'il ne se contentera pas que d'elle car elle est au milieu de 2 autres villas qui lui appartenaient . C'est dans cette villa qu'il décédera. Son épouse  y demeura jusqu'en 1932 suite à la construction de l’hôtel Miramar avec tous ses étages en face lui bouchant la vue de l'océan. Bon, j'ai eu beau chercher dans mes  dossiers photos je n'ai pas retrouvé  l'ensemble de ses 3 villas seulement celle qui lui a inspiré par sa pergola la construction de Le Mirabel.

    Turquoise

    Et voici Turquoise. A l'origine son nom est du à sa toiture  qui possédait cette couleur. Son autre villa s'appelle La Perle.Exactement c'était un bien appartenant à son épouse. Bon dans ce milieu je pense qu'il n'y avait pas de communauté de biens. Dans un guide on précise que les 3 sont à lui, ailleurs on précise le nom de son épouse. De toutes façons ces deux villas Turquoise et La Perle seront  vendues quelques années après le décès du bijoutier.

    Belles demeures de Biarritz (suite)

     

    Mirasol

     

    La villa Mirasol avec ce beau vitrail signé Félix Gaudin (1831-1930) bâti pour le couturier Pierre Orossen . Une partie du jardin  va disparaître pour la construction du 1er Miramar.  Encore une demeure qui ne restera pas dans la famille. Bon, ce soir je me couche pas trop tard par rapport à hier alors je me fais courte. Je verrai à continuer demain.
    Bonne nuit à tous et merci de vos visites 

     


    votre commentaire
  • Bonsoir les amis.
    Restons dans le pays basque avec Biarritz mais à l'écart de son charmant petit port pour un autre quartier, celui du phare où de belles villas ont vu le jour suite à la villégiature de Napoléon III et Eugénie. Je dis belles villas c'est plutôt des palais pour certaines. Par la suite moins de têtes couronnées, moins d'aristos  mais de très riches bourgeois dans les années 1900. En voici quelques unes dont j'ai pu relever leur nom et quelques renseignements grâce à des guides

    Belles demeures à Biarritz

    Celle ci s'appelait "villa Labat", rien à voir avec ce que nous nous appelons villa. Elle portait le nom de son ancien propriétaire. Rachetée au début des années 1900 et déplacée sur un autre terrain elle porte le nom de Cyrano en hommage à Edmond Rostand.

    Belles demeures à Biarritz

     

    Belles demeures à Biarritz

     

    Belles demeures à Biarritz

    Villa Paz fin XIXème. On avait pu entrer mais je n'étais pas trop tranquille en faisant des photos. Toujours peur que ce soit mal pris.

     

    Belles demeures à Biarritz

    Villa Velleda aujourd'hui portant le nom de Le Manoir.. Villa de la fin XIXème. Les  bow windows en pierre de Bidache furent rajoutés en 1910 pour Bolo Pacha cet aventurier accusé d'espionnage et qui fut ensuite fusillé.

    Belles demeures à Biarritz

     

    Belles demeures à Biarritz

     

    Belles demeures à Biarritz

    Villa San Martino Construite au début des années 1900 pour le comte de Montalivet. Ici pareil, nous sommes entrés et la 1ère photo est prise derrière la batisse. Rien à voir avec son entrée pimpante. Elle se caracterise par tous ses toits asymétriques.

    Belles demeures à Biarritz

    Et comme toutes ces demeures elle connaîtra d'autres propriétaires dont le 3 ème était un milliardaire à la tête d'aciéries. Aujourd'hui (vu les boîtes aux lettres) se trouve fractionnée en plusieurs apparts. Mes photos sont prises différents jours et années si bien qu'on n'a pas la même qualité suivant le temps à Biarritz.

    Belles demeures à Biarritz

     

    Belles demeures à Biarritz

    Alors celle ci je n'ai pas noté son nom si je l'ai photographiée c'est qu'ici le dandy Boni de Castellane (1867-1932) venait y faire des séjours avec sa richissime épouse américaine.Et si j'ai pris aussi cette photo aussi c'est que ce personnage haut en couleur m'avait fait passer un agréable moment avec son livre " l'art d'être pauvre". Vraiment un aristo qui donne une autre image de son milieu ...un être à part par sa verve, ses bons mots et ma foi lui si riche (grâce à l'épouse) qui un jour se verra démuni de tout suite au divorce et qui prend tout ceci avec philosophie en devient sympathique. Bref, entre journaux anciens et la toile j'ai fini par avoir bien des renseignements et donc cette villa où vraiment je ne me souviens pas comment j'ai su qu'il y venait. 
    Bah, les amis c'est déjà 1h du mat, j'ai perdu du temps à regrouper et rechercher les photos si bien que je m'arrête là. J'évite bonne nuit, suppose que c'est plus l'heure alors à plus tard et merci de vos visites.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique